Livraison gratuite à partir de 50 € d'achat
  • Nouveau
l_egypte_en_couleurs_roger_wood_texte_de_margaret_s_drower_mille_neuf_cent_soixante_sept
  • l_egypte_en_couleurs_roger_wood_texte_de_margaret_s_drower_mille_neuf_cent_soixante_sept
  • l_egypte_en_couleurs_roger_wood_texte_de_margaret_s_drower_mille_neuf_cent_soixante_sept
  • l_egypte_en_couleurs_roger_wood_texte_de_margaret_s_drower_mille_neuf_cent_soixante_sept
  • l_egypte_en_couleurs_roger_wood_texte_de_margaret_s_drower_mille_neuf_cent_soixante_sept

L'Égypte en Couleurs, Roger Wood, texte de Margaret S. Drower

30,00 €
Quantité

Présentation du livre

Résumé

Édition : B. Arthaud 

Pages : 159 P. 

Année :  1967 

Nul pays ne possède autant de merveilles ni autant d'ouvrages défiant la description que l'Égypte.

Hérodote d'Halicarnasse, la visitant dès 450 avant Jésus-Christ, raconte l'émerveillement des Grecs qui voyagèrent dans cette contrée déjà ancienne à leur époque. L'Egypte est en effet le premier pays du monde à avoir développé son tourisme. La Grande Pyramide était comptée au nombre des sept merveilles du monde.

Les Romains venaient en Egypte autant pour ses curiosités célèbres, telle la statue de Memnon, ce fameux colosse de Thèbes qui émettait d'étranges sons harmonieux au lever du soleil, que pour jouir des effets bénéfiques d'un hiver dans un climat sec.

Au cours des siècles qui suivirent, les Européens ne s'aventurèrent guère en Egypte, mais, après les Croisades, les pèlerins en Terre sainte poussaient parfois une pointe jusqu'au Caire, bravant inconfort et danger pour visiter l'antique pays où les premiers saints et les martyrs avaient propagé le christianisme et où Moise avait défié la puissance du Pharaon. Rares cependant étaient ceux qui dépassaient Le Caire, et les monuments préchrétiens d'Egypte éveillèrent peu d'intérêt jusqu'en 1798, date à laquelle Bonaparte entreprit son expédition sur le Nil.

Il était accompagné du baron Dominique Vivant Denon qui, monté sur un chameau, dessinait sans relâche tandis que les boulets sifflaient autour de lui. Une équipe de dessinateurs et d'ingénieurs suivirent dans le sillage de l'armée, et leurs travaux parurent en 1809 dans les gros volumes de la Description de l'Egypte. L'intérêt pour l'Egypte qui s'était éveillé et l'engouement pour tout ce qui était égyptien, qui apparaît dans la décoration de style Empire s'accrurent encore longue Young a Champollion firent parvenus déchiffrer le hiéroglyphe. Enfin les pierres parlaient.

Savants et artistes accouraient en foule dans la vallée du Nil; les fouilles commencèrent, la découverte du Sérapéumt par Mariette, en 185o, provoqua plus de remous dans la presse que celle des temples d'Abou Simbel par Burckhardt en 1812. Le premier photographe visiter Egypte fut sans doute Maxime Du Camp qui fit le voyage en felouque avec son ami Gustave Flaubert; ce dernier avoua un profond ennui devant les temples égyptiens, mais Maxime Du Camp fit enthousiasmé, et on lui doit la publication du premier album de photographies sur les monuments égyptiens.

Détails du livre

Période d'édition
20 XXe siècle
Etat
Très Bon
Reliure
Relié
Format (hauteur du livre)
Grand in-folio (de 40 à 50cm)
Référence
VO074