Livraison gratuite à partir de 50 € d'achat
Grandes_villes_de_l'Egypte_antique,_Geneviève_SEE
  • Grandes_villes_de_l'Egypte_antique,_Geneviève_SEE
  • Grandes_villes_de_l'Egypte_antique,_Geneviève_SEE
  • Grandes_villes_de_l'Egypte_antique,_Geneviève_SEE
  • Grandes_villes_de_l'Egypte_antique,_Geneviève_SEE

Grandes villes de l'Egypte antique, Geneviève SEE

20,00 €
Quantité

Présentation du livre

Résumé

Serg, 1974, 385 p.

Avec un Tableau synoptique, une Table des plans et dessins d'architecture et d'urbanisme, une Liste d'objets et documents et une carte

Une architecture pour les dieux

Les temples égyptiens donnaient l'impression d'être des palais, du fait de leur ampleur et de la variété de leurs constructions. L'organisation des volumes intérieurs des édifices et le traitement de la lumière furent conjugués afin de donner une impression de mystère grandissante à mesure que l'on approchait du saint des saints. Le niveau du sol s'élevait par paliers depuis la cour d'entrée jusqu'au naos tandis que la hauteur sous plafond diminuait, accentuant les effets de la perspective et conduisant le regard vers le sanctuaire. Succédant à la clarté éblouissante de la cour d'entrée, la lumière tamisée des salles hypostyles se muait en pénombre à mesure que l'on avançait vers les appartements du dieu.

Un urbanisme pour les vivants

Les maisons d'habitation n'étaient pas faites pour survivre à leurs propriétaires, et les vestiges sont rares. On trouve des représentations de cces habitations sur des stèles ou des fresques. Au Moyen-Empire les maisons sont urbaines, étroites et hautes entre des murs mitoyens. sans fenêtres. Au Nouvel Empire, la maison est rurale, entourée d'un jardin, avec de larges fenêtres sur toutes ses façades, avec une terrasse accessible par un escalier intérieur.

Akhet-Aton, cité du désert

Dans cette cité qui comprenaient des zones résidentielles très étendues,toutes les classes des sociétés amarniennes résidaient côte à côte. Toutes les classes sauf une : celle des ouvriers des nécropoles, logés dans une cité ouvrière à part enclose de murs. Dans les maisons, l'éclairage et la ventilation de la salle de séjour étaient obtenus grâce à une différence de niveaux entre les plafonds. Les habitations des notables, occupés à "recevoir", étaient conçues avec de larges ouvertures permettant à une foule d'invités d'aller et de venir entre les pièces de réception.

Détails du livre

Période d'édition
20 XXe siècle
Etat
Très Bon
Reliure
Relié
Format (hauteur du livre)
in-quarto (de 20 à 30cm)
Référence
VO041

Vous aimerez aussi